Ayahuasca, visions, hallucinations et phénomènes paranormaux

La prise d’ayahuasca entraine ce qu’on appelle généralement des visions. Mais sont-ce des visions ou des hallucinations ? Quelle est la déférence entre les 2 ?

Et bien, voyons les définitions des mots « vision » et « hallucination ».

Vision: « perception du monde extérieur par les yeux, perception imaginaire, hallucination »
Hallucination: « perception d’un objet non réel, qui n’existe pas »

Alors, vision ou hallucination ?

Comme vous pouvez le constater par les définitions, les 2 mots peuvent être employés et le seront différemment selon ce que l’on pense de la chose. Ainsi, une vision peut être réelle, imaginaire ou hallucinatoire selon le sens de la phrase.

N’importe quel médecin « sensé » vous répondra que l’ayahuasca entraine des hallucinations.
N’importe quel ayahuasquéro « patenté » vous dira que l’ayahuasca donne des visions.

Qui à raison?

Et bien sans doute les 2.

Comme vous avez pu le lire dans cet article http://www.france-ayahuasca.com/comment-voir-le-monde-derriere-le-monde-meme-sans-ayahuasca/ Il faut bien être conscient de ce que l’on voit ou croit voir. Ainsi, si vous doutez en permanence de ce que vous voyez, vous aurez du mal à avancer sur ce chemin, qui n’est vraisemblablement pas fait pour vous, et si vous prenez tout pour argent comptant, vous serez peut-être « content » mais vous tomberez systématiquement dans les « pièges », vous vous engagerez sur chaque chemin de traverse ou voie sans issue qui se présentera et finalement vous n’arriverez nulle part. Vous resterez dans un monde imaginaire, allant de rêverie stérile en rêverie stérile, sans but défini, sans être capable de peser le pour et le contre.

Il faut donc être prudent avec ce que l’on voit (ou de ce que l’on croit voir) et ce que l’on comprend (ou de ce que l’on croit comprendre). C’est un des problèmes que nous pouvons avoir « nous » les Occidentaux. Nous venons avec notre quête, notre questionnement et notre besoin insatiable de réponses tout aussi urgentes que capitales, et afin de nous satisfaire (commercialement parlant j’entends), les chamans ont parfois tendance à forcer sur la dose de toé, ce qui est très dangereux et à nous raconter ce que nous voulons entendre au débriefing de la séance, en supposant qu’il y en ait un.

Les différents types de visions:

Vous serez confrontés lors de vos séances à différents types de visions (appelons-les comme ça). Je vais employer le mot « images », mais ce n’est pas forcément fixe, vous pourrez avoir des conversations avec un esprit ou avec quelqu’un qui ne sera pas forcement « physiquement là », ou voir des choses comme dans un film, mais en plus grand, en plus vrai, en plus beau, en plus fort… (Demandez l’programme, msieux-dames !…)

-Les images légères, qui viendront et s’en iront rapidement, comme ça, un peu comme lorsque l’on s’endort et que l’on glisse dans une douce rêverie stérile.

-Les images +ou- légères que vous fabriquerez volontairement, comme il est dit par un participant du film « L’ayahuasca, le serpent et moi »: « si je veux voir un dragon rouge, je verrai un dragon rouge et si je veux voir une fille à poil, je verrai une fille à poil…! » (Là, c’est vous qui le faites le programme, vous avez tous les choix… (non, on n’est pas sur France-télé)

-Les images plus ou moins fortes et plus ou moins persistantes, comme les kaléidoscopes colorés ou les serpents qui vous sortent du ventre, ou tout un tas de choses comme ça. (Au début ça fait un peu peur et puis après, on en redemande…)

-Les images « vraies », c’est-à-dire tellement réelles que cela vous remuera et vous fera croire (ou savoir) que vous avez vécu quelque chose d’extraordinaire, et en tout cas vous vous en souviendrez longtemps…

-Et puis il y a la « visite » aux amis et aux membres de la famille restés là-bas, chez vous…

-Il y a la visite d’autres mondes, d’autres temps, du passé, du futur…

Les possibilités sont infinies et on ne choisit pas toujours le programme, et parfois il ne se passe rien, rien de rien. Le néant le plus total. Pour vous, mais au contraire, d’autres participants à la séance, ayant bu le même breuvage, dans les mêmes proportions feront eux, « le voyage de leur vie », ou vivront un enfer…

Mais si on « voit » quelque chose à distance, comme un proche resté en Europe par exemple, peut-on assimiler cette vision à du « remote viewing » ?

La réponse très bientôt avec un point sur les phénomènes paranormaux: EMI, NDE, OBE…

3 réflexions au sujet de « Ayahuasca, visions, hallucinations et phénomènes paranormaux »

    1. Merci beaucoup pour vos encouragements… C’est vrai qu’il faudrait que je bosse plus, peut-être bientôt avec l’ouverture de mon propre lodge au Pérou.

  1. Merci pour ces quelques mots .
    L’ayahuasca ni la Chacruna ne poussent sous nos climats
    « Français » (de france) et ceux qui font ou ont fait les lois
    n’en sont bien sur pas responsable (du climat) .
    Sans sous entendus ni langue de bois .
    Just happy…right ?
    😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *